Azalaï Hôtel renaît de ses centres

C'est un ouf de soulagement pour le monde de la culture et du tourisme burkinabè. Le mythique hôtel Azalaï Indépendance renaîtra de ses cendres dans 18 mois. La cérémonie de lancement des travaux a été faite le 3 février dernier à Ouagadougou. 3 ans après l’insurrection populaire qui avait conduit au saccage de l’hôtel, l’espoir renaît avec cette annonce. Les travaux de réhabilitation de l’hôtel coûteront 13 milliards de F CFA, financés à hauteur de 7 milliards par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), la banque Atlantique apportera une contribution de 2,7 milliards et 4 milliards seront apportés par les actionnaires.

Selon le président du groupe Azalaï Hôtel, Mossadeck Bally, le nouvel Azalaï sera plus moderne, classé 4 étoiles et doté de 230 chambres au lieu de 176 auparavant, des centres de conférences restaurés, un nouveau restaurant, des bars, un espace fitness, des espaces publics et bien d’autres. Ce projet permettra de réduire également le chômage au Burkina Faso avec la création de 360 emplois directs et 1.296 indirects dans la phase des travaux, et 220 emplois directs et 792 indirects dans la phase d’exploitation.

La reconstruction de l’hôtel ravit legouvernement burkinabè qui, à travers la voix de son Premier ministre Paul Thiéba, affirme soutenir les dirigeants de l’hôtel même si l’Etat n’a pas apporté une contribution financière dans la reconstruction. L’espoir et l’impatience de voir renaître ce joyau qui a fait la fierté du pays se lisaient sur tous les visages et encore plus sur ceux de ses responsables qui, à travers Mossadeck Bally, l’exprimaient en ces termes: «Nous avons une foi inébranlable dans la communauté de destin des peuples africains et c’est cette conviction qui a présidé à la création de ce groupe et qui continue à être son bréviaire dans la conduite de ses actions de développement au sein de nos espaces communs. Nous constatons avec bonheur et fierté que le Faso a repris sa place dans le concert des nations».

Germaine Birba
Source: L'Economiste du Faso, n° 192 du 06 février 2017

Ajouter un commentaire

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <p> <iframe>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.